March 27, 2017

Archives for April 3, 2013

Trois-Rivières (Québec) impose un moratoire sur la fluoration de l’eau potable

La conseillère municipale Sylvie Tardif avait appuyé la fluoration de l’eau potable à Trois-Rivières, mais estime maintenant qu’un moratoire s’impose sur ce projet, le temps que la commission parlementaire tienne ses travaux et qu’elle présente son rapport. Photo: Émilie O’Connor

Gabriel Delisle, Le Nouvelliste, www.lapresse.ca, Trois-Rivières, Québec, 03 Avril 2013 – (Trois-Rivières) Après une assemblée publique mouvementée qui s’était terminée le 20 mars dernier par une altercation entre le maire Yves Lévesque et un citoyen, Paul Gentes, la séance d’hier du conseil municipal s’est déroulée sans histoire disgracieuse. La Ville de Trois-Rivières met toutefois sur la glace son projet de réfection et de mise à niveau de son système de fluoration de l’eau potable.

Les conseillers municipaux ont appuyé à l’unanimité un moratoire sur la fluoration, le temps que la commission parlementaire de l’Assemblée nationale tranche cette délicate question.

Les élus de Trois-Rivières avaient pourtant décidé en février 2012 d’aller de l’avant avec la réfection du système de fluoration. La Ville désirait se prévaloir du Programme québécois de fluoration de l’eau potable.

Mais, la résolution présentée par les conseillères Françoise Viens et Sylvie Tardif qui demandait d’imposer un moratoire sur la fluoration de l’eau n’a pas connu d’opposition.

«En tant qu’élus, nous attendons le rapport de la commission parlementaire pour prendre une décision», précise Mme Viens qui avoue être très heureuse que l’Assemblée nationale tienne une commission parlementaire sur la fluoration de l’eau. «Nous avons des informations, mais peut-être pas toute l’information. Beaucoup de choses se sont dites sur ce sujet, mais c’est quoi la vérité?»

Bien qu’elle a appuyé dans le passé la fluoration de l’eau potable, Sylvie Tardif souhaitait aussi que ce projet soit suspendu par la Ville de Trois-Rivières.

«L’objectif de cette proposition est de permettre aux citoyens de s’exprimer à l’Assemblée nationale. C’est très sain», affirme Sylvie Tardif. «Je fais toujours confiance à la direction de la santé publique. Mais, cette commission est une parenthèse.»

Le moratoire met donc sur la glace le projet de réfection du système de fluoration de l’eau potable, le temps que Québec publie un rapport sur cette question. Pour l’instant, la conseillère Françoise Viens précise que l’eau potable de Trois-Rivières n’est pas fluorée et qu’elle le restera tant que les travaux de la commission parlementaire ne seront pas terminés.

Désirant clore le débat définitivement, le maire de Trois-Rivières demande même à Québec de légiférer sur la délicate question de fluoration de l’eau. Il avoue que personne à la Ville n’a les compétences pour prendre une décision éclairée sur la fluoration. «On se fie à l’Agence de santé qui légifère sur l’ensemble des interventions en santé au Québec. On se fie sur cette institution pour prendre une décision», soutient Yves Lévesque.

«Et à partir du moment où le parlement fait une commission parlementaire sur cette question, nous mettons une pause.»

«Si la commission juge que la fluoration c’est bon, nous voulons que le gouvernement légifère pour l’ensemble du Québec», ajoute le maire qui est prêt à exprimer son point de vue devant la commission parlementaire.

«Ça relève de Québec, la santé. On va régler la question une fois pour toutes», explique le maire en avouant que la question de la fluoration pour les municipalités est un vrai panier de crabes. «On ne peut même pas augmenter ou diminuer les limites de vitesse sur nos rues, il faut passer par Québec. Tous nos règlements doivent aller à Québec pour approbation. Et là c’est la seule chose que j’ai vu à date où le gouvernement dit que c’est bon, mais qu’il nous laisse décider. Québec laisse l’odieux aux municipalités.»

Le maire de Trois-Rivières ajoute que Québec remboursera les 50 000 $ déjà dépensés par la Ville pour la fluoration de l’eau si cette technique est jugée inadéquate.

http://www.lapresse.ca/le-nouvelliste/actualites/201304/03/01-4637053-trois-rivieres-lance-lappel-doffres-pour-le-systeme-de-radiocommunication.php